lundi 23 février 2009

GOSSIP : "And the winner is..."

Si j'éprouve tant de difficultés à me lancer dans ce lundi matin (voir article ci-dessous), c'est aussi et sans doute du à ma nuit agitée. J'ai en effet voulu faire la maligne en suivant la Academy Awards Ceremony en live depuis mon lit...Résultat : je me suis endormie quelques bonnes heures avant que les premiers people foulent de leur Jimmy Shoe le Red Carpet (et là je vous avoue qu'en fait je ne savais même pas à quelle heure la petite sauterie était censée débuter...).

Mon premier cycle de sommeil entamé, j'ai toutefois pu suivre de manière subliminale - étudiante, j'avais déjà testé la méthode pour mes examens mais elle n'a jamais réellement fait ses preuves - un résumé de la foulée de la Red Carpet de l'année passée. Très spécial d'ailleurs de voir Sean Penn préparer un osso-bucco à ma belle-mère (dans mon rêve). Bref, il m'a fallu quelques quarts d'heure de frénésie onirique intense avant de me rendre compte qu'il s'agissait d'un événement trop has been pour je lui accorde le droit de nuire à la qualité de mon sommeil, et j'ai éteint la télévision. J'ai donc du me contenter du résumé d'Hugues Dayez au JP de ce matin. (Merci Hugues, que ferait-on sans toi?).


Vous aussi vous avez loupé la cérémonie la plus glams de l'année? Le Sex In The Blog, dans toute sa générosité, vous en offre ci-dessous le résumé. Ben oui, c'est aussi un peu ça notre mission, vous tenir informés des choses qui comptent...

Meilleur film : "Slumdog Millionaire" de Danny Boyle
Meileur réalisateur : Danny Boyle pour "Slumdog Millionaire"
Meilleur acteur: Sean Penn dans "Milk"
Meilleure actrice: Kate Winslet dans "The Reader"
Meilleur acteur dans un second rôle: Heath Ledger dans "The Dark Knight" (à titre posthume, évidemment)
Meilleure actrice dans un second rôle: Peneloppe Cruz dans "Vicky Cristina Barcelona"

Mickey Rourke repart broucouille et Brad et David, très déçus de ne pas avoir reçu les grosses statuettes pour "The Curious Case of Benjamin Button"

Toutes les infos sur
http://www.oscars.org/

CinématograDrich-j'ai-rêvé-où-j'ai-vu-Tori-Spelling-sur-le-tapis-rouge-qu'est-ce-qu'elle-foutait-là?

10 commentaires:

  1. aaah, merci Drichon!

    J'avoue que les récompenses pour "Slumdog Millionaire" sont amplement méritées, j'ai pleuré comme une fontaine devant ce film, sans doute parce qu'il faisait écho à ce qui se passe dans ma vie en ce moment.
    Non, je n'ai pas grandi dans un bidonville et je ne suis pas devenue millionnaire du jour au lendemain, mais tout ce discours sur le destin, l'amour...je ne sais pas, je m'y suis retrouvée!

    ALLEZ LE VOIR!!!

    RépondreSupprimer
  2. QUOI????
    TORI SPELLING???

    Elle était sûrement là à cause de (ou grâce à, c'est selon) son père LE producteur de séries de série B, omnipotent à Hollywood.
    Parce qu'on ne peut pas dire que son actualité cinématoraphique déborde de projets en ce moment....

    RépondreSupprimer
  3. Je crois que le père en question (Aaron Spelling, oui, celui-là même qui a créé ce bon vieux BH 90210) est mort depuis un an ou deux en fait... je suppose donc que son actualité à lui n'est pas très prolifique non plus...

    RépondreSupprimer
  4. Ou alors, il agit à titre posthume, comme Heath Ledger.

    RépondreSupprimer
  5. Ou bien Tori aura-t-elle réussi à entrer par la porte de la cuisine, comme Gabrielle Solis à qui il ne reste plus que cette solution pour être "invitée" dans les réceptions mondaines? En effet, il se trouve que le traiteur choisi par les organisateurs des Academy Awards était en fait celui qui avait cuisiné pour la profession de foi de Tori, à l'époque où elle n'avait pas encore cette généreuse poitrine qu'on lui connaît.

    RépondreSupprimer
  6. Justement, c'est pour ça qu'on l'invite...rhoo, c'est quand même dégueulasse d'utiliser la mort de son père pour venir montrer ses (faux) seins devant tout le gratin d'Hollywood!
    Ces starlettes, vraiment, aucune décence...:)!

    RépondreSupprimer
  7. C'est vrai que j'ai toujours été très troublée par la curieuse plastique de Dona Martin, qui se caractérise notamment par un écartement de seins très disgrâcieux et pas du tout naturel (ou alors, c'est vraiment pas de chance pour elle). Comme quoi, ce n'est pas à L.A. qu'on trouve les meilleurs bistouris, n'en déplaise à MacNamara et Troy. Puis, rien de tel que l'authentique. Ce n'est pas Felindra qui vous dira le contraire...

    RépondreSupprimer
  8. Toutes mes confuses, MacNamara et Troy c'est à Miami. Ah ben non, ils migrent vers la Cité des Anges dans la saison 4. Ou 5?

    RépondreSupprimer
  9. oui oui, ils finissent en effet par migrer (peut-être parce qu'ils ont remarqué sur cette chère Donna Martin qu'il y avait une place à prendre à LA)...

    RépondreSupprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget